Le parfum, Patrick Süskind

L’histoire : Jean-Baptiste Grenouille, né sous un étal à poissons dans la puanteur du marché et les viscères de poissons, possède un don unique. Un nez hors du commun. Cet être abjecte qui deviendra un meurtrier sans scrupules va nous transporter dans le Paris du XVIIIe siècle. On en sort transformé. Des odeurs pleins la tête.


Avis : Reste un des meilleurs romans que j’ai lu à ce jour. La description est folle, on s’y croirait. Des années après je m’en souviens encore comme si c’était hier. C’est un vieux roman (« C’est une belle histoire… » enfin belle histoire c’est juste pour la chanson : Pour l’écouter c’est ici) mais il en vaut la peine.

Note : * * * * *

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s