La parfaite Banoffee Pie.

Vous trouvez que le titre de cet article manque un peu de modestie ?
C’est parce que vous n’avez pas encore testé et goûté cette recette de Banoffee !

J’ai découvert ce dessert lors d’un week-end chez une amie à Toulouse. En me rendant dans un salon de thé, j’ai vu cet tarte et j’ai flashé, puis je l’ai goûtée et j’en suis tombée folle. Il fallait à tout prix que je la fasse, voici donc la recette élaborée.
Lire la suite

Fluffy pancakes, ou la recette des pancakes gonflés !

Des pancakes parfaits pour un brunch ou pour tous les jours !

Une recette trouvée sur le compte Instagram de hey_lee_ann

Les pancakes c’est un peu mon péché mignon, bon ce n’est pas le plus prononcé mais quand même c’est synonyme de petit déjeuner (copieux) du dimanche et de brunch.. Et comme j’adore les brunchs, fatalement ceci explique cela! Lire la suite

Recette pour des madeleines parfaites

Un thé et une madeleine quoi de mieux pour le goûter ?

J’ai longtemps cherché une recette de madeleine qui me conviendrait parfaitement, c’est-à-dire simple, moelleuse et où il n’y a pas besoin de se casser la tête pour former la fameuse « bosse » et je l’ai trouvée : ici, sur le site de Mercotte ! Site où je devrais mettre plus souvent les pieds car effectivement elle sait de quoi elle parle. De plus, je me suis totalement retrouvée dans son article car elle fait ensuite une seconde recette (les madeleines « éclatées ») et c’est une recette du genre que j’avais testé en premier pensant trouver une bosse à la sortie du four vous imaginez ma déception !

Bon c’est pas tout ça mais si vous voulez réaliser votre recette à temps pour le goûter, la voici ! Lire la suite

Les Quatre, Agatha Christie

L’histoire : Agatha Christie met ici en scène un Hercule Poirot qui doit faire face à une nouvelle menace, enfin une…plutôt quatre! Loin d’être accessible ceux que l’on surnomme « Les Quatre Grands » se cacheraient derrière toutes les grandes décisions mondiales, ayant pour but ultime la domination du Monde. Mais qui sont-ils vraiment ?

Avis : Hercule Poirot prend ici des airs de Sherlock Holmes Des petits clins d’œil d’Agatha (Christie) sont faits à Arthur (Conan Doyle). Etant une inconditionnelle des Sherlock Holmes et connaissant moins Hercule Poirot, j’ai retrouvé un peu de Sherlock dans Hercule. Son ami Hastings qui n’est pas sans rappeler Watson. Pour ce qui est de l’histoire, il faudrait rappeler que le roman n’en est pas un, il s’agit de nouvelles qui ont été regroupées sous la forme d’un recueil. L’intrigue est intéressante, on a envie d’aller au bout et on ne s’ennuie pas. Je m’essaierai à un Hercule Poirot plus classique et qui me rappelle moins mon cher Sherlock Holmes pour me faire une meilleure idée!

Note : * * *

The Lemon Cake

Aujourd’hui je viens vous parler d’un gros ratage !!!!

Au fil de mes pérégrinations sur Pinterest, j’ai craqué pour cette recette de « Lemon Cake », le gâteau a l’air super fondant, bref il donne envie ! D’habitude je fais plutôt un cake au citron tout ce qu’il y a de plus normal avec une texture aérienne mais j’avais envie de changement… et je me suis lancée dans la conception de ce cake… où j’ai du rater quelque chose ! Mais avant tout la recette se trouve : ici

Comme vous l’avez compris pour moi ça ne s’est pas très bien passé, alors la conception, rien à dire tout est bien expliqué, rien de bien compliqué !

20160319_120758[1]
Le drame survient après… Lors de la cuisson…
Il faut enfourner à 150° pendant environ 1h, ok ça se fait, ça ne me paraît pas fou car le gâteau yaourt cuit bien à 180° pendant 45 min. Tout va bien je suis donc la recette à la lettre. Je regarde au bout de 30 minutes, évidemment ce n’est pas cuit je laisse encore 15 min et là c’est la cata, d’un point de vue extérieur tout se passe bien, rien n’a brûlé mais je sens bien que j’ai dépassé le temps de cuisson pour que la texture reste fondante (le mien est très brun quand l’original est tout juste coloré).
J’ai beau l’imbiber de sirop de sucre et citron rien n’y fait, à la découpe je sens déjà qu’au lieu que ça fonde dans la bouche ça va peser sur mon estomac. Alors au goût il n’est pas mauvais, loin de là, mais on est très loin de la texture fondante qui faisait tant rêver sur la photo.

Déception !

Mais n’hésitez pas à le tenter je serais heureuse de connaître votre avis, pour ma part je vais continuer à faire mon gâteau habituel que j’aime tant.. pour l’instant!

Tout pour plaire, Ingrid Desjours

L’histoire : Un couple qui dérange… Pourquoi ? Parce qu’un homme aussi charismatique et avide de pouvoir n’a pu obtenir la dévotion de son épouse que par la tyrannie et la soumission ? Parce qu’une femme aussi belle et intelligente n’a pas pu renoncer à tout et se laisser prendre au piège de son ménage au nom de rien. Qu’est ce qui se passe vraiment entre les murs de cette maison? Les ragots vont bon train mais qu’en est-il de la vérité?

Avis : Pourquoi je l’ai acheté? Un petit jeu sur les apparences moi qui avais été très friande du roman du même nom de Gillian Flynn, j’avais envie de donner une chance à ce livre sans me dire que j’y retrouvais toutes les sensations que j’avais pu avoir en lisant les apparences. J’ai bien fait de ne pas y aller avec trop d’espoir… Le livre est un peu long, on peine à rentrer, à s’attacher, même si la mise en place de la psychologie des personnages est intéressante et nécessaire. On se doute par moment des rebondissements, mais la chute on ne la voit pas vraiment venir, même si elle n’est pas sans rappeler « Alex » de Pierre Lemaître. En soi, un bon livre mais loin d’être le meilleur thriller psychologique du moment.

Note : * *

Lasagnes courgettes et chèvre

Recette parfaite et facile pour manger des légumes tout en étant gourmand !

Ingrédients :
_ des feuilles de lasagnes (sans pré-cuisson, les barilla pour moi)
_ 4 courgettes
_ un bocal de sauce barilla (ou assimilé, moi je prends la sauce arrabbiata pour le côté pimenté)
_ une bûche de chèvre
_ de la farine
_ du beurre
_ du lait (pour la béchamel)

Préparation :
Passons au vif du sujet, pour cela rien de plus simple…

Laver et couper les courgettes en rondelles (pas trop épaisses mais pas trop fines)
Dans une poêle où vous aurez versé préalablement un filet d’huile d’olive, faire revenir les courgettes, à feu moyen, jusqu’à ce qu’elles rendent de l’eau (cette étape vous empêchera de vous retrouver avec des lasagnes qui ne se tiennent pas.. Une bouillie quoi!)
Une fois les courgettes « cuites », verser le contenu de votre bocal de sauce tomate (arrabbiata ou pas!) et faire revenir avec les courgettes pour qu’elles s’imprègnent de la sauce.
Parallèlement à cette cuisson, réaliser une béchamel.
Pour ma part, je suis une grande traumatisée de la béchamel, la première et seule fois où j’ai tenté de réaliser une béchamel sur le feu j’ai tout foiré.. Depuis ce jour, je n’utilise que cette recette : ici, dont j’ai doublé les proportions pour cette recette !
Une fois la béchamel prête, couper des rondelles de fromage de chèvre et les incorporer à la béchamel, remettre au micro-onde (ou sur le feu) pour que ce soit fondant et assaisonnez-la si nécessaire (un peu de sel et de poivre pour ma part)
Monter ensuite vos lasagnes, après avoir beurré votre plat.
Une couche de courgettes, une couche de béchamel, une couche de lasagnes et ainsi de suite…
Et si vraiment vous êtes des gourmands, terminer par un peu de fromage râpé !
Faire cuire à 180° pendant 20 min environ (vérifier, en enfonçant la pointe d’un couteau, que vos feuilles de lasagnes sont molles)

C’est prêt !

Pour info : non, non je ne suis pas sponsorisée par Barilla !

La Chambre 5O7, J.C. Hutchins & J. Weisman

L’histoire : L’hôpital Brinkvale renferme les criminels les plus extrêmes : trop dangereux pour l’asile, trop déséquilibrés pour la prison. C’est là que Zachary Talylor, thérapeute, doit analyser la personnalité de Martin Grace, afin de déterminer si celui-ci est suffisamment sain d’esprit pour répondre pénalement des crimes dont on l’accuse. Soupçonné de douze homicides, Grace a annoncé à chaque fois aux victimes leur mort imminente. Et les meurtres ont cessé deux ans plus tôt, lorsqu’il est devenu aveugle. Mais l’affaire est délicate, Grace disposant d’un alibi solide pour chacun des meurtres. Dans la chambre 507 de l’hôpital Brinkvale, l’interrogatoire prend peu à peu l’allure d’un jeu aussi dangereux que passionnant. Alors coupable ou non ?

Avis : C’est un livre d’atmosphère, de sensation, où se côtoie le réel et le fantomatique. Le paranormal et la vision de l’esprit. Ce que j’ai tout de suite pensé lorsque je l’ai fini c’est qu’il ferait un très bon film. Allez, parlons un peu de l’histoire, elle est prenante, je dirais même FLIPPANTE par moment. Je n’ai pas accroché dès le début, peut-être que je n’avais pas encore tout à fait, fait le deuil de ma précédente lecture. Il me faut toujours un petit temps pour passer à autre chose. Les personnages sont dans l’air du temps, je n’ai pas tout compris à leur dialecte, même si je suis plutôt jeune encore (ah ah). La fin est un peu, je ne sais pas comment dire mais, on reste sur notre faim quoi ! C’est un bon livre mais pas le meilleur thriller que j’ai pu lire.

Note : * *

Speak less, speak Tea !

Depuis le début, je n’arrête pas de vous vendre ma passion du Thé et pourtant aucun article sur ce blog.

What’s wrong with me ?

Pourtant, si vous suivez un peu mes petites photos sur Instagram, ne serait-ce qu’en bas de page du blog, vous pouvez voir que je poste pas mal de photo de tasse, de mug etc.. souvent rempli d’un breuvage, quasiment toujours de Thé ou de Tisane !
Grand amatrice de thé, en fait j’ai commencé à la fac avec les thés des distributeurs (le fameux thé citron ultra sucré même si on nous indique qu’on a pris sans sucre) et puis ça s’est développé et je bois un peu de tout aujourd’hui (et sans ajout de sucre!).

Du thé vert (majoritairement : 2 tasses par jour), du thé noir, du thé blanc, des infusions…

Mes préférés ?

Et vous, vous êtes plutôt thé ou café?